Archives du mot-clé Mévouillon

Dans 5 semaines tout le monde sera « réparé et fiabilisé »!

Carton rouge pour Orange!

Voilà le titre que l’on peut lire dans La Tribune en date du jeudi 6 février 2014, sous la plume de Raymond Gibarroux, correspondant attitré du journal pour le secteur de Barret-de-Lioure! C’est le drôle de « câblage » de Barret-de-Lioure qui en est la vedette et c’est Gilbert Picron qui exprime son désarroi dans le journal en espérant être entendu.

La Tribune

La Tribune

La Tribune, jeudi 6 février 2014

Carton rouge pour orange!

La promesse d’Orange: tout le secteur sera réparé d’ici 5 semaines!

C’est ce que nous ont annoncé, les yeux dans les yeux, les techniciens venus chez nous le 4 février et qui ont finalement, contre toute attente de notre part (et de la leur?), retrouvé notre ligne. Oui, ils peuvent nous le dire de la part de leur direction, progressivement, les portions de câbles défectueux seront remplacés et le téléphone devrait marcher chez tous les mal lotis de notre proximité – et même à Barret-de-Lioure, pour Gilbert et Jacqueline?

Ce vendredi 7 février, André a fait un sondage auprès de quelques personnes pour voir si leur téléphone marchait: si elles répondaient, c’est que c’était oui! Il a ainsi pu constater que Lucette Aumage, de Mévouillon, a été « réparée » mardi après-midi: l’équipe est allée chez elle après nous avoir raccordés. Merci pour elle, enfin, et tant mieux pour son mari pour qui le téléphone est vital puisqu’il est sous assistance respiratoire. Leur voisin, Maurice Bertrand, est à nouveau raccordé aussi. Il faut savoir qu’il y a quelque temps il avait annulé un rendez-vous de santé très important à La Timone à Marseille pour être là quand Orange, qui s’était annoncé, viendrait… et personne n’est venu… Chez François Nicolas à Eygalayes, c’est redevenu normal aussi. On dirait que ça s’arrange?

Par contre, des foyers qui ne s’étaient pas encore déclarés auprès de nous sont venus rejoindre la liste, dont Véronique Bovetes, de Mévouillon, qui habite près de l’Ecole de Parapente. Elle a des pannes de téléphone à répétition et de longue durée (jusqu’à 2 mois!) depuis juin 2013. Cette année 2014, la dernière dure déjà depuis trois semaines, juste en ce moment même. Les techniciens n’auront pas eu le temps d’aller la voir après avoir dépanné sa voisine Lucette Aumage… Mais comme Véronique dépend de la ligne principale à remplacer, espérons que ce sera fait bien avant l’écoulement des 5 semaines, c’est-à-dire début ou mi-mars au plus tard. D’autant plus que la cabine téléphonique est démontée et que Véronique n’a pas de portable…

… promesse confirmée officiellement ce vendredi 7 février à notre Maire, Jean Moullet, par M. Richard Valette, Responsable Régional d’Orange : dans 4 semaines, tout le monde sera dépanné, puis « fiabilisé ». Rendez-vous donc au 7 mars pour voir si la promesse est tenue!

Mais vous lirez le compte-rendu complet de cet entretien téléphonique dans la Tribune  du jeudi 13 février 2014, sous la plume de notre correspondante locale, Hélène Lambert.

Je vous rappelle que M. Richard Valette est le Délégué Régional Rhône Durance d’Orange, interrogé par France-Bleu Drôme Ardèche sur les dysfonctionnements dans le canton de Séderon, vous pouvez le ré-écouter:

http://www.francebleu.fr/infos/prive-de-telephone-le-village-de-sederon-trouve-le-temps-long-1217100?comment_type=plus

Pour faire plus ample connaissance avec lui, voici l’adresse de son blog sur Twitter:

https://twitter.com/richard_valette

Publicités

La Tribune ne « quitte pas » le sujet!

La Tribune du jeudi 9 janvier 2014 parle de l’entrevue avec Hervé Rasclard, Président d’ADN, vendredi 3 janvier 2014, lors des Voeux du Conseil Général à Nyons. Nous sommes entendus, c’est déjà bien. Mais il y a une marge de l’écoute à l’action, surtout quand l’argent est en jeu…

La Tribune, Jeudi 9 janvier 2014

La Tribune, Jeudi 9 janvier 2014

Le Maire de Mévouillon, Gérard Gozzi, s’est déjà beaucoup battu pour ses administrés très mal lotis en téléphone et Internet. Il avait organisé une rencontré avec France Telecom il y a quelque temps, mais qui n’a semble-t-il rien résolu car les pannes subsistent. Il conclut par ces mots désabusés « Nous n’avons rien à attendre de mieux dans un avenir proche ». C’est sur son territoire que se trouve Lucette Aumage, qui avait été privée de téléphone pendant un an et quand il est subitement revenu, c’est un voisin qui n’en avait plus… Etienne Mabille, Agriculteur bio, qui a été en panne prolongée, peut lui aussi raconter des histoires à dormir debout concernant les interventions étonnantes de France Telecom chez lui.

Gérard Gozzi, Maire de Mévouillon

Téléphonie: nous n’avons rien à attendre de mieux dans un avenir proche »

Quand le téléphone et Internet sont morts…

Pourquoi ce blog ? Pour rendre visible et public un grave dysfonctionnement du téléphone et de l’Internet à Séderon et les villages alentour en raison de lignes téléphoniques arrivant en fin de vie … ou déjà mortes!

Pour rassembler sur une même adresse les épisodes d’une histoire personnelle, qui prend des proportions collectives, une histoire que l’on croirait impossible en France, pays pourtant réputé en pointe dans les communications de haute technologie!

Recensement des problèmes

A l’occasion d’un recensement effectué récemment dans le cadre de l’Association Infotec.HB, plus de vingt personnes se sont fait connaitre et ont déclaré des pannes fréquentes, réparées ou non, des connexions très mauvaises, aussi bien pour le téléphone (communication inaudible, coupures, grésillements), que pour Internet (très faible débit, coupures). Une des situations les plus ubuesques est celle de Lucette Aumage, à Mévouillon (voir article de La Tribune ci-dessous), qui est restée un an sans téléphone fixe. Non loin de chez elle, Etienne Mabille, agriculteur bio, a eu sa part aussi pendant des mois! Et tant d’autres encore en panne actuellement, mais nous y reviendrons. Pour corser le tout: n’oublions pas que dans nos montagnes, beaucoup de maisons ou fermes isolées sont, comme nous, en zone blanche pour le téléphone portable. On fait comment quand il y a le feu (comme récemment à Séderon) ou que l’on a besoin des urgences?

Les laissés-pour-compte du téléphone et de l'Internet

La Tribune, le 7 novembre 2013

Nous souhaitons que tous ceux qui sont concernés ou intéressés par le sujet nous rejoignent rapidement pour une action collective auprès d’Orange/France Telecom, nos élus, les Pouvoirs Publics, ou qu’ils interviennent directement s’ils en ont le pouvoir! Nous avons déjà le soutien de quelques élus locaux, il nous faut tous ensemble persuader les décideurs du Syndicat Mixte Ardèche Drôme Numérique pour qu’il se passe enfin quelque chose puisque le très haut débit est déjà programmé sur leurs tablettes, alors, chiche! (voir leur feuille de route). Merci de remplir le formulaire ci-joint et nous le faire parvenir (RECENSEMENT des personnes en PANNE). Nous sommes prêts à nous déplacer pour plaider notre cause commune et à épauler ceux qui ne se sentent plus le courage de téléphoner à leur fournisseur d’accès.

La Tribune du 21 novembre 2013

La Tribune du 21 novembre 2013

Nous avons rencontré l’ association UFC-Que choisir? pour appuyer notre démarche de droit à l’accès du Service Public et pour obtenir une réparation juste de préjudices chiffrables. En effet, les prélèvements mensuels sont effectués avec une régularité d’horloge sans que les services contractuels ne soient rendus. Les remboursements, quand ils ont lieu, sont ridicules chez la plupart d’entre nous. La Loi Hamon sur la possibilité d’entreprendre une action collective en justice via une association de consommateurs devrait entrer en vigueur au 1 er trimestre 2014 et concernera justement, entre autres, l’accès aux services publics. A voir!

Ce que nous voulons:

L’accès de tous aux services publics est un droit et une nécessité, l’interruption, surtout prolongée, peut mettre en danger la vie d’autrui ou ruiner la vie professionnelle. Pour obtenir le service de qualité auquel nous avons droit contractuellement auprès de nos fournisseurs d’accès, voici les options possibles, mais non exhaustives, bien sûr:

Réparation des lignes en mauvais état dans des délais raisonnables pour ne pas rester     coupés  du monde par téléphone et Internet

Raccordement rapide à la fibre optique là où elle a été posée dans le canton, notamment à Séderon.

Pour les lignes irréparables en zone ADSL, éligibilité à la subvention pour le satellite

Notre cas personnel en photos

L’année 2013 nous a personnellement beaucoup gâtés par des coupures intempestives et totales: 4 mois complets sans téléphone fixe et sans Internet! Et comme notre maison est en zone blanche pour le téléphone portable, il ne restait qu’à s’époumoner pour qu’Orange nous entende depuis le néant de la communication…

Le gag:  André Molinet a créé l’association Infote.HB il y a 9 ans déjà pour promouvoir,  avec Pierre Creveau, l’Internet et les subtilités de l’ordinateur auprès de la population et réparer bénévolement les ordinateurs des membres. Le jour où nous tombons en panne, personne ne peut nous aider, à perte d’horizon…

En janvier 2013, nous sommes restés presque tout le mois complet sans téléphone et sans Internet. Les sous-traitants envoyés par Orange n’ont jamais retrouvé la ligne. La version finale dit qu’elle aurait été coupée au niveau du village au cours de travaux de voirie. Bon, oublions…

Mais une nouvelle coupure totale arrive fin août 2013 pendant que des amis américains sont dans notre maison. Nous-mêmes sommes aux USA et ne pouvons rien faire directement. Nous demandons aux voisins et amis d’intervenir, rien ne marche! Lorsque nous rentrons enfin à la mi-octobre, nous mettons en branle la machine Orange/France Télécom et sous-traitants en nombre, sans succès.

Enfin, le 21 novembre, trois mois après le début de la panne, après un harcèlement presque quotidien de notre part auprès de notre opérateur à tous les échelons de responsabilité, nous retrouvons le téléphone et Internet grâce à une journée entière d’acrobaties effectuées par les techniciens sur les berges de la Méouge pour nous tirer un long fil noir et un long fil blanc…

Vous avez dit bricolage?

Le miracle du raccordement!

Sac de noeuds!

Il était temps, le lendemain nous avons eu une bonne épaisseur de neige et les techniciens ne seraient sans doute pas venus. Et qui croira que 8 Mb passent dans cette réparation de fortune qui court dans notre jardin?

 8 Mb dans un fil!

Ouf, il ont posé la ligne la veille de la neige!

Non, nous ne boudons pas le rafistolage de fortune, merci aux courageux techniciens qui ont bravé le froid et ont pris quelques libertés avec les normes pour nous aider. Mais tout ce qui est précaire est vulnérable, et ce qui doit arriver arriva à la première crue…

Méouge en crue

La Méouge est en colère le 25 décembre au matin – le fil ne répond plus

Rien ne va plus!

Le fil noir de raccordement est parti à vau l’eau…

Comme si le Père Noël avait vraiment voulu nous jouer un tour le jour de Noël, le 25 décembre, la Méouge n’a pas manqué d’arracher et d’emporter les précieux filins qui nous reliaient au monde depuis nos Hautes-Baronnies profondes… Mais cette fois, pour la réparation, il ne s’agissait que d’un exercice de pêche et d’un ré-hameçonnage de fils blanc et noir, un jeune technicien s’y est collé le 27 décembre, et hop, nous étions reconnectés, merci à lui! Espérons que cela n’arrivera pas trop souvent… et qu’une solution plus technique et définitive interviendra bientôt! Non seulement chez nous mais chez les autres aussi car nous ne sommes pas les seuls à vivre avec des fils…

le fil à 8 Mb!

Combien de temps encore, les fils dans le jardin?

Nous savons que notre Maire de Séderon, Jean Moullet, ainsi que  notre Conseiller Général, Paul Arnoux nous soutiennent, encore faut-il qu’ils soient entendus et obtiennent gain de cause auprès de ceux qui décident du numérique… De notre côté, nous continuerons à trouver nos propres chemins via les contacts et les médias vers une solution pour nous- mais aussi pour les autres.

Attention! Fragile!

L’ADSL passe sous le paillasson…

ADSL intérieur

L’ADSL dans la maison, en attendant mieux!

La Tribune - 2 janvier 2014

La Tribune – 2 janvier 2014