Archives pour la catégorie Soudanais à Eygalayes

Les Soudanais du Darfour à Eygalayes

Ceci est un texte personnel reflétant ma compréhension et mon ressenti des événements et n’engage que moi. Toute rectification pertinente est accordée par avance!

La petite troupe du jour - Avec Catherine et Nicolas

La petite troupe du jour – Avec Catherine et Nicolas

Le contexte de cette initiative

Hormis leurs déplacements à Digne ou Marseille pour l’obtention de leurs papiers, les Soudanais du Darfour résidant en foyer à Sisteron ne sont jamais allés nulle part depuis leur arrivée de Calais fin octobre, trois mois déjà. En accord avec les responsables d’ADOMA, Josette Fournié, dans le cadre du Collectif pour l’Aide aux Réfugiés de Séderon, a invité les Soudanais qui le souhaitaient à venir partager un couscous chez elle à Eygalayes où elle dispose de la grande salle à manger de son gîte.

Catherine et Nicolas, membres du SEL des 3 Rivières (Sisteron) se sont associés à cette escapade amicale. Tout au long de cette longue journée nous avons eu l’occasion d’apprécier la grande connaissance qu’ils ont déjà acquise par la fréquentation régulière de ces jeunes réfugiés africains. Sans les associations locales telles la Croix Rouge, le Secours Catholique, le SEL, le Point Rencontre, les Restos du Cœur, et autres, connues ou non, ADOMA n’arriverait pas à assumer tous les besoins d’accompagnement au quotidien. Sans les dons réguliers de la population, comment ces jeunes adultes auraient-ils pu subsister trois mois avec seulement 4 euros par jour, pécule de  l’Etat pour ceux qui sont en foyer mais n’ont pas encore leur statut de réfugié, procédure qui prend un temps qui semble bien long.

Arrivée à la ferme de Josette Fournié à Eygalayes - Catherine et Nicolas

Arrivée à la ferme de Josette Fournié à Eygalayes – Catherine et Nicolas

On immortalise l'arrivée chez Josette

On immortalise l’arrivée chez Josette

Rendez-vous était donc pris avec nos « protégés » à 10 H devant le foyer ADOMA à Sisteron, cinq voitures, cinq chauffeurs : Josette, Michel, Annie (moi), Catherine et Nicolas. Un peu de patience face à l’inénarrable conception africaine des horaires… A 10 H 30 nous sommes enfin complets avec 16 candidats à la découverte des Baronnies de la Drôme et en route pour les multiples virages de la Vallée du Jabron jusqu’à Eygalayes. Virages  qu’apprécient aujourd’hui même les voitures anciennes du Rallye de Monte-Carlo Historique dont un des parcours du jour démarre justement à Eygalayes. Nous en apercevons quelques-unes en route sur leur trajet de jonction, à la grande joie des trois jeunes que je transporte.

Josette accueille ses invités du jour

Josette accueille ses invités du jour

Accueil chez Josette Fournié

Accueil chaleureux chez Josette qui avait battu le rappel de nombreux amis notamment de deux interprètes français-arabe-français : « Bienvenue dans la grande communauté humaine, dans laquelle nous sommes tous frères et sœurs ! ». L’anglais aide aussi, bien sûr, même si les prononciations des Français que nous sommes ne sont pas celles des Africains, même si le vocabulaire général n’est pas très étoffé entre nous, cela permet tout de même d’échanger amicalement. Le français est encore balbutiant pour beaucoup et se résume souvent aux expressions courantes. Il faudra encore du temps et de la patience avant qu’ils ne puissent se débrouiller dans notre langue s’ils restent en France, ce que certains semblent souhaiter.Les interprètes les mettent à l’aise. On se détend, on fait connaissance ! Les sourires éclairent les visages au fur et à mesure que ces jeunes comprennent qu’ils sont sincèrement les bienvenus.  

Josette, traduite par son amie interprète, souhaite la bienvenue à ses hôtes

Josette, traduite par son amie interprète, souhaite la bienvenue à ses hôtes

Josette sert le couscous

Josette sert le couscous

Les plats se vident peu à peu...

Les plats se vident peu à peu…

Tous à table!

Tous à table!

Bon appétit!

Bon appétit!

Le délicieux couscous de Josette fait l’unanimité. Généreusement servi, il en fait caler certains, peu habitués à de si bonnes portions. On se mélange, on se livre un peu de part et d’autre. Si j’ai bien compris, mon jeune voisin est ingénieur en télécommunications, un autre journaliste radio en langue arabe, un autre encore éleveur jusqu’à ce qu’on lui prenne les chameaux et les chèvres qui le faisaient vivre. La plupart étaient en route pendant des mois entre le Darfour et la France, via la Libye, l’Italie et Vintimille (voir le lien explicatif sur le Darfour en bas de page). Selon l’un d’eux qui a bien voulu m’en faire la confidence, le pire a été la Libye, où il a été dépouillé, emprisonné et maltraité. Pour les autres, cela devait bien être la même chose mais je ne poserai pas plus de questions, de peur d’être indiscrète ou de remuer de trop pénibles souvenirs. Ne sommes-nous pas ensemble pour avoir tous ensemble du bon temps ?

Bernard présente un petit film sur le Soudan

Bernard présente un petit film sur le Soudan

A l’heure du café, Bernard, notre interprète masculin du jour (qui a beaucoup roulé sa bosse en Afrique et surtout au Moyen-Orient) nous présente sur son ordinateur un excellent petit film réalisé par l’ADEME au Soudan. Réalisé il y a quelques années déjà, il est toujours actuel. Il analyse les ressources énergétiques du pays et comment les habitants font face à ce besoin. Ce joli montage pédagogique a été très apprécié et a déclenché bien des sourires à la vue de scènes familières.  

La photographe photographiée!

La photographe photographiée!

Mon appareil photo intéresse tous ces jeunes mais surtout l’ancien journaliste, qui n’en a plus mais en avait un qu’il me montre en photo sur son smartphone. Ils sont heureux de me photographier avec mon appareil. Puis, spontanément, des photos personnelles sur le téléphone portable me sont brandies sous le nez avec fierté et tendresse : une très jolie épouse, la famille…    

Quels magnifiques sourires, quelle jeunesse, quelle énergie!

Quels magnifiques sourires, quelle jeunesse, quelle énergie!

En partant ils se prêtent avec amusement à être photographiés seuls ou en groupe, venant à chaque fois en riant voir le résultat sur mon écran, montrant leur satisfaction et en réclamant l’envoi. A 14 heures nous levons l’ancre pour rejoindre Buis-les-Baronnies et la Fête de la Fraternité. Nous allons y rencontrer d’autres associations, certaines venues elles aussi avec des réfugiés, mais d’Irak.  

Pitreries avant le départ pour le Buis

Pitreries avant le départ pour le Buis

Merci à Josette pour cette belle initiative, merci à tous ses amis qui sont venus en renfort pour en faire une belle réussite, une application pratique de la fraternité!

A suivre demain…

 

Sud-Soudan

Sud-Soudan

 

Pour en savoir plus sur le Soudan Sud d’où sont originaires ces jeunes, cliquez ici  

Autre article sur Géopolitis

Contact courriel
copar26560@gmail.com
Information tél. Josette Fournié tél 06 41 89 19 83
André et Annie Molinet tél 04 75 28 51 77

Adresse du Blog
https://sederonhautesbaronnies.wordpress.com

Facebook Group

Publicités